Vacances siciliennes

a4421-copypp Quinze août. C’est la nouvelle de la quinzaine de la Revue Rue Saint-Ambroise.

« Tout le monde était dans l’église. Le village semblait vide, la grande place était déserte. Le soleil déjà haut. La chaleur montait dans l’air sec d’une mi-août caniculaire. Les feux de collines incontrôlables et un sirocco violent faisaient la une des journaux locaux depuis plusieurs semaines. On entendait le bourdonnement lointain des Canadairs. De mémoire de sicilien, on n’avait rarement vu un été aussi torride depuis de nombreuses années.(…) »